Me, myself, I et les rencontres sur le Net.

Il y a des jours, comme cela, où tu te dis que vraiment, faudrait arrêter d’être conne. Faudrait arrêter les trucs dont tu sais, à la base, que cela sera foireux.

Comme traîner sur le net pour rencontrer quelqu’un. Créer un profil sur Adopte. Sérieusement…

Je sais à l’avance que je vais détester cela.

Je ne pense pas qu’il n’y ait que des connards parmi les adeptes de la bouteille dans l’océan du web.  J’ai des amis qui fréquentent ces lieux, ce sont des mecs biens, il n’y a pas de raisons qu’il n’y en ait pas d’autres, sur le même modèle.

Le problème, si tant est que ce soit un problème, vient de moi. Je déteste l’idéologie de l’efficacité qui, il me semble, sous-tend ces sites de rencontre. Je ne peux pas choisir un homme sur catalogue. Je n’ai pas envie de décréter que s’il est fumeur, il n’a aucune chance. Je n’ai pas envie d’imposer un niveau de diplôme minimal. Je n’ai pas envie de tout cela.

J’ai envie d’être surprise.

Je n’ai pas envie de cette dictature de la rencontre immédiate, « parce que tu comprends, j’aime bien les contacts réels, je n’ai pas envie de rester à chatter derrière mon écran pendant des heures« . Certes. Intellectuellement, je le comprends. Sauf que moi, je me demande ce que je fous là, devant ce verre et devant ce mec que je ne connais pas. Je ne peux pas m’empêcher de trouver cela ridicule, contraint. Allez, faisons comme si l’on se demandait vraiment si l’on est séduite par cet inconnu.

Avouons le, il me semble qu’il faut, pour que cela marche, soit beaucoup de désespoir, induisant de fait une indulgence sidérante pour les lourdingues du coin, soit beaucoup de chance.

Sincèrement, ceux qui me proposent « un moment d’amitié câline » me laissent perplexe. De marbre. Atterrée. Ce n’est pas mon truc. Pas les relations d’un soir, hein, mais les relations d’un soir avec un parfait inconnu: pour ce genre d’usage, le pote de pote après une soirée arrosée me semble nettement plus engageant. Mais surtout, je m’interroge sur la pertinence de celui qui me contacte en tenant de tels propos:  toi, l’adepte de l' »amitié câline » et des « moments complices« , tu crois quoi mon grand? Tu crois qu’en parlant de plan cul, tu vas faire fuir celles qui sont potentiellement intéressées? Tu crois que l’on est trop prudes pour appréhender ce genre de réalité? Tu crois qu’emballer une envie purement sexuelle sous un emballage de guimauve vaguement mièvre, cela sera plus vendeur?

Pathétique…

Et puis, il y a le type qui t’écrit, en te demandant « quoi de neuf miss« , et autres « sa va?« . Ben ça va oui, merci, mieux que ton orthographe déjà. D’ailleurs, je me disais « tiens, ce qu’il manque dans ma vie, c’est un homme qui m’appelle « miss » et « princesse«  ».

Bordel, on ne m’appelle pas miss ou princesse, je ne suis pas une gourdasse de 14 piges. D’ailleurs, moi je ne t’appelle pas chouchou. Alors, devant le vide sidérant de la conversation du jeune homme, tu finis par lui dire que cela ne va pas être possible. Du coup, il est odieux, un peu comme les petits mecs qui dans la rue te font partager leur misère sexuelle, à coup de « non mais salope,tu réponds pas, tu te prends pour qui? T’es même pas belle« . Du coup, tu te rappelles que toi aussi, tu peux être odieuse.

Tu racontes cela à tes amis. Ceux qui t’ont poussée à créer ton profil, parce que tu travailles trop, qu’il faut être pragmatique, tout mettre en oeuvre pour rencontrer quelqu’un.

Le bon côté de la rencontre Internet, du coup, c’est qu’elle te permet de remplir ton contrat vis-à-vis de tes copines ultra-maquées: tu joues à fond ton rôle de trentenaire célibataire, tu racontes des histoires de mecs, avec toute la dérision qu’il faut, autour d’un verre de vin.

Et là, tu te souviens. Tu te souviens qu’en fait, si tu es seule, c’est que tu es un peu égoïste. Tu préfères avoir l’impression de vivre un truc passionné, foireux mais passionné, avec Mister D., plutôt que de renoncer à ta liberté pour un autre dont le regard ne te chavire pas pareil. Que, toute docteur en droit que tu es, toute avocate que tu es, tu es seulement, encore et toujours, une gourdasse de compétition, qui a trop lu Jane Austen, et trop regardé My so-called life. Et que même si tu n’es pas aidée par les spécimens masculins disponibles sur le marché, ce n’est pas si grave, finalement.

Publicités

15 réflexions sur “Me, myself, I et les rencontres sur le Net.

  1. J’arrive de chez Caroline, juste pour te souhaiter bienvenue in blogosphère. J’aime bien ton ton. 🙂
    Vaste sujet, les rencontres via internet. Mais parfois ça marche, je le confirme formellement. Pas forcément via ce site. Question de chance ? Peut être…

  2. Suis mariée depuis 9 ans grace à Me*tic donc ça fonctionne…mais il faut séparer le grain de l’ivraie et c’est vrai que ce n’est pas simple alors bon courage !

  3. Moi aussi je viens de chez caroline. j’ai tenu un blog deux ans, et puis …. je n’avais plus rien a dire.
    Bonne suite, Tu es dans mes favoris !

    • Merci! Et je ne suis pas certaine d’avoir longtemps des choses à dire, mais à force de lire Caro et quelques autres, et d’écrire des statuts facebook beaucoup trop longs, je me suis dit que j’allais tenter!

  4. Je viens aussi de chez Caro, et j’aime beaucoup ton ton.
    C’est vrai que tous ces sites internet, cela parait désespérant, mais on a tous en tête l’ami d’un ami… qui y a rencontré sa future moitié, alors… pourquoi pas ?
    Au plaisir de revenir te lire…

  5. Je viens AUSSI de chez Caroline et j’aime vraiment le ton du billet… J’aurais voulu pouvoir écrire ça parce que je me suis « lancée » (avec l’énergie du désespoir) sur les sites. Lourd handicap, j’ai trente-vingt cinq ans moi … J’ai twitté aussi ce billet, il est vraiment bon.

  6. Bienvenue sur la blogosphère !
    Ah lala les sites de rencontre !! J’ai donné pendant des années ! Pendant 3 semaines d’affilé quand j’en avais trop marre d’être seule… et puis dégoûtée par des rencontres ratées, j’abandonnais pendant 6 mois… jusqu’à la fois d’après.
    Et finalement, THE rencontre via « Adopte un mec »… non mais vraiment, moi, là-dessus ??!!
    Et ça fait 3 ans qu’on est ensemble…
    Ce n’est pas impossible, mais si ça marche avec un pote de pote c’est bien aussi… moi j’étais trop coincée pour ça !

  7. Je ne vais pas faire original, je viens de chez Caro.
    Bon, ben, je ne vais pas disséquer ta prose mais j’ai aimé ton texte, j’aurais voulu qu’il soit plus long, alors, please … encore !!

  8. Waouh…superbe texte, je suis fan de ton style.
    Et je me retrouve complètement dans ce que tu écris. Pas facile de se vendre sur un site comme si on était une table basse sur Le Bon Coin, et trop encore envie de croire à LA rencontre improbable qui va nous faire chavirer…

  9. moi aussi, j’arrive de chez caroline, et je me reconnais complètement dans ce que tu écris. tellement vrai ! le « Sauf que moi, je me demande ce que je fous là, devant ce verre et devant ce mec que je ne connais pas. Je ne peux pas m’empêcher de trouver cela ridicule, contraint » me parle complètement, de même que « tu finis par lui dire que cela ne va pas être possible. Du coup, il est odieux » – le mec qui te juge après avoir échangé 3 mails, j’adore.
    bref, après quelques essais pas fructueux du tout (et même déprimants), j’ai renoncé aux rencontres par internet. pourtant, plusieurs couples de mon entourage se sont rencontrés comme ça. mais pour moi, ce ne sera pas possible.
    bonne continuation bloguesque !

  10. C’est toujours le fan club de Caroline;-) Mariée mais vivant les déboires des rencontres internet via ma meilleure amie, j’ai l’impression de l’entendre quand tu dis préférée une relation foireuse et passionnée (sa spécialité!) qu’un truc qui ne te fait pas vibrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s